Guérir sans guerre propose des pistes de réflexion pour reconnaître ses rêves, ses talents, son pouvoir, se réconcilier avec son passé et ses cicatrices, retrouver qui l'on est vraiment. Il incite à faire confiance au guérisseur en soi car la santé du corps passe par la santé de la tête.

Ce livre traite:
  • De l'urgence de se responsabiliser face à sa santé, sans se culpabiliser
  • De la nécessité d'établir un partenariat plutôt qu'une relation de soumission avec l'équipe médicale
  • De l'importance de regarder la maladie non pas comme une fatalité, mais comme un événement signifiant
  • Du besoin de trouver un sens à sa vie comme motivation à guérir
  • De la nécessité, parfois, de changer de valeurs et d'attitudes
  • D'outils thérapeutiques complémentaires aux traitements médicaux

«Que vous soyez une personne atteinte du cancer ou d'une autre maladie, un membre de son entourage ou encore un individu en quête de paix intérieure, je vous prescris sans hésitation la lecture de ce recueil.»
Dr Jean Latreille, hémato-oncologue - Hôpital Charles LeMoyne
extrait de la préface



a réaction courante face au cancer est la déclaration de guerre. Johanne Ledoux a plutôt choisi de guérir sans se battre. Après six mois, il n'y avait plus de trace de la maladie. Dix ans plus tard, elle partage son expérience de la guérison en rassemblant les réflexions, les perspectives, les approches qui l'ont soutenue dans sa démarche, car «le chemin parcouru par l'un peut parfois inspirer l'autre». Pas de recettes magiques, mais une proposition quotidienne : une citation, une pensée, une intention pour alimenter le désir de guérir. Pas une solution mais un outil, un petit vade-mecum à traîner, aussi bien dans sa poche de pyjama que dans son sac à main, à la maison qu'à l'hôpital. Un bâton de pèlerin sur lequel s'appuyer, le temps d'une courte page, lorsque l'espoir menace de flancher.



Critiques

«Guérir sans guerre constitue un merveilleux hommage à la vie. Ce livre peut donner un souffle nouveau à tous ceux qui ont à affronter ce terrible ennemi qu'est le cancer.» Michelle Coudé-Lord
Le Journal de Montréal




«Un livre simple et inspirant tout en petits tableaux, en courts récits, en beaux moments de réflexion. Un livre qui invite à plonger au cœur de soi-même et donne envie de guérir pour vivre mieux, qu’on soit malade ou non.» Suzanne Décarie
Coup de pouce




«Vivre en santé, c’est à dire atteindre une harmonie entre toutes les instances qui nous habitent: le corps, la psyché et l’âme, est un état qui n’est pas nécessairement recherché par la plupart d’entre nous. L’irruption d’une maladie est semblable à une guerre contre soi-même. Le livre de Johanne Ledoux est une invitation à se responsabiliser en se donnant les moyens de mettre en œuvre un processus de guérison, de sortir de la victimisation, de l’auto-violence, de la peur et des croyances mortifères qui nous habitent. Atteinte d’un cancer, l’auteur nous propose, comme elle a pu le faire pour elle-même, d'inventer, sinon sa propre méthode de guérison, du moins de retrouver un chemin de paix, d’harmonie et de bien-être. Le livre se présente comme une suite de réflexions, d’aphorismes, de pensées provocatrices et bienfaisantes quand nous acceptons de les relier à un instant de notre présent ou à un projet: «C’est en flagrant désir de déséquilibre que nous surprend la maladie... la maladie nous oblige à poser les deux pieds à terre... «Nous comprenons que la maladie est un langage choisi par le corps, ou suscité par d’autres instances, pour nous éveiller, pour tester notre goût de la vie, pour accéder à une plus grande liberté d’être. «Le cancer est une fuite mal comprise. C’est la mauvaise sortie de secours. Guérir, c'est trouver une autre porte de sortie.» Ne pas se faire le complice de sa propre mort, se réapproprier des germes de vie, s’exprimer plutôt que d’expirer, sortir du silence, montrer sa vulnérabilité, oser démystifier ses propres pièges, ne plus se laisser déserter par le désir, redonner du sens à ses actes sont autant de petits cailloux blancs sur le chemin d’une vie. Il faut créer sa propre rose des vents. Pour l’auteur, ses cinq points cardinaux furent humilité, générosité, sérénité, créativité et productivité, mais c’est à chacun d’investir les points de focalisation nécessaires pour stimuler sa propre énergie de vie et de réunification, et pour dépasser le morcellement dont la maladie témoignait. L’auteur nous dit aussi combien les livres ont été des viatiques essentiels sur un chemin de guérison. «Avoir toujours à portée de main un livre d’espoir à mâcher, pour le digérer, l'assimiler et devenir espoir à mon tour...» Jacques Salomé


«Depuis la parution, en 1975, de The Relaxation Response du cardiologue de l’Université Harvard, Herbert Benson, la médecine occidentale prend de plus en plus au sérieux les pouvoirs de guérison de l’esprit sur le corps. C’est ce pouvoir qu’a voulu démontrer Johanne Ledoux dans Guérir sans guerre. Victime du cancer, condamnée par la médecine, elle ne présente aucune trace de la maladie dix ans plus tard. La coauteure du guide Trousse de brousse ou Comment traverser la jungle du cancer met à profit dans ce deuxième ouvrage son expérience de travailleuse sociale et sa formation en psychothérapie analytique. Se présentant sous la forme d’un vade mecum au format aussi élégant que pratique, Guérir sans guerre recense les pensées et convictions qui ont aidé Johanne Ledoux à guérir.

Frappée par le nombre d’avis de décès faisant état de la mort de quelqu’un "après un long combat" contre la maladie, l’auteure conclut que se battre est inutile et que mieux vaut se trouver des raisons et des façons de bien vivre. Précisons qu’elle a subi un traitement expérimental qui lui donnait "6,4 % de chances de survie"...

Chaque page du livre a son propre titre et s’ouvre sur une citation inspirante, développée par l’auteure, puis se termine par une conclusion qui, parfois, semble un peu naïve. Mais l’essentiel du propos, exprimé dans une langue belle et facilement compréhensible, est d’une grande justesse. Johanne Ledoux évoque la souffrance morale qui s’exprime par la maladie du corps "pour être enfin entendue", du non-sens que représentent les termes "condamné" quand on parle d’un malade ("On ne condamne que les criminels"), ou "faux espoir", alors que sans espoir il est impossible de guérir... C’est du reste l’espoir et une envie furieuse de vivre qu’on cueille à chaque page de ce livre. Certains pourraient réagir à quelques expressions du genre "ne meurt que celui qui veut mourir", si elles n’avaient été prononcées par de grands médecins. Mieux vaut se laisser emporter par l’élan de cette prose, qui a conquis l’hémato-oncologue Jean Latreille, auteur de la préface. L’éminent médecin québécois recommande cette lecture sans hésitation, non seulement aux patients atteints de cancer, mais aussi à toute personne "en quête de paix intérieure".» Véronique Robert



Johanne Ledoux est née à Farnham et vit à Montréal. Elle est coauteur du guide Trousse de brousse ou Comment traverser la jungle du cancer (Vie Nouvelle, 1993) et Guérir sans guerre est son deuxième livre. Détentrice d'une maîtrise en service social de l'Université de Montréal et d'un M.B.A. de HEC Montréal, elle a été clinicienne, professeur et gestionnaire en travail social. Formée en psychothérapie analytique, elle a aussi fait de la pratique privée.

 Envoyez un commentaire à Johanne Ledoux

Facebook

Photo: Josée Lambert



Guérir sans guerre au Québec:

©2000 Flammarion Québec
Collection Advenir
ISBN-10: 2-89077-198-9
 ISBN-13: 9782890771987
Format: 14 x 17,8 cm, 184 pages
18,95 $

 Commandez le LIVRE chez:
Amazon.ca Archambault Chapters Indigo Gallimard Montréal Les libraires Pantoute Renaud-Bray

 Commandez le CD AUDIO chez:
Coffragants Renaud-Bray



Guérir sans guerre en France:

©2001 J'ai lu
Collection Équilibres
ISBN-10: 2-290-31343-2
 ISBN-13: 9782290313435
Format: 13 x 19,5 cm, 178 pages
12,00 €


 (OCCASION SEULEMENT) Commandez le LIVRE chez:
Amazon.fr Decitre FNAC

 Commandez le CD AUDIO chez:
Livraphone

©2000-2014 Johanne Ledoux